Vous êtes ici

Changement de système : dix paysans témoignent

En 2017, l’Adage a labellisé « groupes Ecophyto 30 000 » ses 6 groupes géographiques : ce sont des groupes de 10 à 15 fermes d’élevage bovins lait engagées dans une démarche de réduction d’usage des produits phytosanitaires. Le principal levier activé pour réduire les phytos est la reconception du système de production et la mise en place de systèmes herbagers.
 
Systèmes économes en phytos : les résultats de 63 fermes de 2017 à 2020
Pour étudier les effets des changements de système, l’Adage a mené une série de diagnostics de durabilité (outil développé par Réseau Civam) auprès des fermes des groupes en 2017 puis à nouveau en 2020. L’analyse des résultats montre que sur cette période, les fermes de l’Adage ont réduit leur usage de phytosanitaires (IFT moyen de l’Adage, hors fermes en AB : 1,32 en 2016-17 puis 0,93 en 2019-2020) ou se sont converties à l’Agriculture biologique (15 fermes, IFT = 0 pour toutes les fermes AB). Ces résultats s’obtiennent notamment dans le cadre d’une réduction des surfaces en maïs (baisse de 50%) et de cultures de vente, et par une augmentation des surfaces en herbe.
Ces changements de système amènent à une réduction du coût alimentaire (-20% en moyenne pour un coût moyen à 77€/1000 L de lait en 2020) et notamment à la baisse du coût des concentrés (-30% en moyenne). Parallèlement, les indicateurs économiques sont en progression (+25% pour un EBE/UTH avec un montant en 2020 à 37 907€/UTH) et démontrent la multiperformance des systèmes herbagers.
 
Changement de système : dix paysans de l’Adage témoignent 
Dix paysans impliqués dans chacun des groupes Ecophyto 30 000 de l’Adage ont partagé leurs expériences de changement de système dans 10 vidéos témoignages que l’Adage va publier sur sa chaine Youtube chaque vendredi à partir d'aujourd'hui. Ces témoignages abordent des questions et leviers spécifiques du changement de système : Comment aménager sa ferme pour passer à l’herbe – Améliorer ses résultats économiques via le pâturage – Ferme avec grand troupeau : comment on passe à l’herbe ? …
 
Vidéo #10 Comment aménager sa ferme pour passer à l’herbe

Frédéric Besnard, paysan à La Chapelle-Bouëxic en Ille-et-Vilaine, participe au groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage Rennes - Val d'Anast.
Il témoigne des choix faits par le GAEC pour changer de système sur la ferme : mettre en place une alimentation herbe - mélange céréalier - maïs, réduire les phyto, augmenter la part d’herbe, signer une MAEC, entrer dans un groupe, créer de nouveaux chemins, faire des échanges parcellaires, augmenter l'accessibilité.

 
Vidéo #9 S’installer sur un système bas IFT
 
L'Adage publie aujourd'hui une 9ème vidéo témoignage de changement de système en élevage bovin.
 
Emmanuel Tuaux, paysan à Saint-Sauveur-des-Landes en Ille-et-Vilaine, participe au groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage Fougères.
Il témoigne des choix de système faits pour s’installer sur sa ferme : choisir des bonnes terres, choisir un territoire permettant de bénéficier de l'entraide familiale, s'installer seul, grouper les vêlages au printemps, réduire le temps de travail, avoir le moins de charges possibles, être autonome.
 
Vidéo #8 Réduire la part de maïs dans la ration via le pâturage

Didier Hodouin, paysan à Rimou en Ille-et-Vilaine, participe au groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage Combourg.
Il témoigne des choix faits pour changer de système sur sa ferme : s'installer progressivement, étaler les investissements, mettre en place une alimentation basée sur le pâturage, le maïs et le blé, être autosuffisant en paille, ne pas avoir de de pics de travail, avoir les animaux dehors bien nourris en bonne santé, réduire les frais véto, distribuer peu de concentré.

 
Nicolas Rubin, paysan à Argentré-du-Plessis en Ille-et-Vilaine, participe au groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage La Guerche.
Il témoigne des choix faits pour changer de système sur sa ferme : augmenter l’accessibilité, faire une conversion bio, augmenter le pâturage, sortir les génisses, reprendre du foncier accessible, construire un boviduc.

Vidéo #6 Améliorer ses résultats économiques via le pâturage

Fabrice Duval, paysan à Saint-Aubin d'Aubigné en Ille-et-Vilaine, participe au groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage Combourg.

Il témoigne des choix faits pour changer de système sur sa ferme : bénéficier de l'ouverture d’esprit permise par le groupe, partager ses expériences, améliorer l'autonomie alimentaire, faire des cultures économes, être dans un groupe Ecophyto DEPHY, cultiver du mélange céréaliers et du maïs grain, baisser les charges..
Vidéo #5 Un élu local peut faciliter la durabilité d’une ferme
Christophe Mellier, paysan à Essé en Ille-et-Vilaine, participe au groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage La Guerche.
Il témoigne des choix faits pour changer de système sur sa ferme : avoir une grande surface en herbe, peu de temps des vaches en bâtiment, planter des haies pour l'ombre, le paysage, la protection de la pluie, utiliser moins de phyto, baisser les charges, améliorer les résultats économiques.
Vidéo #4 Le bien-être au travail via le passage à l’herbe
Vincent Hogrel, paysan à Sainte-Colombe en Ille-et-Vilaine, participe au groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage Bain-de-Bretagne.
Il témoigne des choix faits pour changer de système sur sa ferme : échanger en groupe, baisser les charges, améliorer l'autonomie, augmenter l'accessibilité, faire des échanges parcellaires, signer une MAEC, chercher le bien-être au travail, adapter le travail à la vie de famille, prendre des vacances, se faire remplacer, embaucher, faire attention à soi.
 
Gwen et Jacky, paysans à Parthenay-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine, participent au groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage Rennes.
Ils témoignent des choix faits pour changer de système sur leur ferme : système presque tout herbe, accessibilité, ilot pour les génisses, parcelles de fauche, vêlages groupés, vaches nourrices.
 
Mickaël Roizil, paysan à Landéan en Ille-et-Vilaine, dans le groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage Fougères.
Il témoigne des choix faits pour changer de système sur sa ferme : traverser des routes, refaire des chemins, amener l'eau dans les parcelles, baisser les effectifs, arrêter les céréales, prendre le temps, partager et bénéficier des retours du groupe, signer une MAEC.
 
Yohann Pégeault, paysan à Plélan-le-Grand en Ille-et-Vilaine, dans le groupe Ecophyto 30 000 de l'Adage Rennes - Val d'Anast.
Il témoigne des choix faits par le GAEC pour mettre en place un système herbager en grand troupeau : dimensionnement des paddocks, distribution de l’eau dans les parcelles, aménagement des chemins, augmentation de l'accessibilité, recherche d'autonomie.