Vous êtes ici

CBN Brest - Méthodes de cartographie de la végétation : de la télédétection aux approches terrain

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site du Conservatoire National Botanique de Brest cliquez ICI

La connaissance des végétations, et plus particulièrement la cartographie des végétations, intéressent de plus en plus les acteurs des territoires. Les cartes de végétation (ou de "milieux naturels" ou encore "habitats naturels") apparaissent en effet comme un outil indispensable dans les programmes d’aménagement du territoire, la gestion d’espaces protégés, la création d’aires protégées et le suivi des milieux naturels. Dans le cadre d’un Contrat Nature 2013-2017, le Conservatoire botanique s’est intéressé aux méthodes de cartographie et leur pertinence par rapport aux objectifs des utilisateurs des cartes.

Contexte

De nombreux acteurs, des gestionnaires d’espaces naturels aux porteurs de projets d’aménagement du territoire, souhaitent aujourd’hui mieux connaître les végétations. De nombreuses politiques sectorielles font ainsi appel à des cartes de végétation : identification des trames vertes et bleues, identification d’espaces à enjeux biodiversité, plans de gestion de sites naturels protégés… Mais les besoins en termes de cartographie de la végétation et les usages des cartes produites varient en fonction de la taille des territoires concernés et des besoins et compétences des utilisateurs potentiels.

La plupart des méthodes de cartographie de la végétation mises en œuvre aujourd’hui concernent des petits territoires (sites Natura 2000, réserves naturelles...). A plus large échelle, les méthodes employées s’intéressent le plus souvent l’occupation du sol par l’Homme.

Dans le cadre d’un contrat Nature sur quatre ans (2013-2017), le Conservatoire botanique s’est employé à rechercher les moyens, à la fois méthodologiques et partenariaux, d’un déploiement de la connaissance des végétations à l’échelle de son territoire d’agrément. Le Parc naturel régional d’Armorique a été retenu comme territoire d’expérimentation pour cette étude.

Objectifs

L’objectif principal est de concevoir des méthodes d’inventaire et de cartographie adaptées à des échelles géographiques variées et intégrant une approche dynamique de la végétation. Elles s'adressent aux professionnels de l'environnement qui sont à la recherche d'informations sur la végétation dans le cadre de leurs politiques d'aménagement du territoire ou d'actions spécifiques de préservation d'espaces naturels. Ce programme contribue également significativement à l'amélioration des connaissances sur la végétation de Bretagne et plus particulièrement du Parc naturel régional d'Armorique.

Résultats

Chiffres clés

  • 160 000 ha couverts par une cartographie des grands types de végétation
  • 660 ha couverts par une carte des groupements végétaux et des séries de végétation
  • 688 relevés phytosociologiques réalisés
  • 224 associations végétales recensées pour le territoire du Parc naturel régional d'Armorique
  • 23 grands types de sol recensés et décrits par des fiches
  • 377 références bibliographiques recensées

11 publications

  • 1 bilan des actions du Contrat Nature
  • 4 guides méthodologiques
  • 4 outils de référence pour le territoire du Parc naturel régional d'Armorique
  • 2 notices d'accompagnement aux cartes du Parc naturel régional d'Armorique

Documents /Articles