Vous êtes ici

BRGM: Rapport "Sensibilité des aquifères côtiers bretons aux intrusions salines" - juillet 2019

Rapport "Sensibilité des aquifères côtiers bretons aux intrusions salines"

© Bureau de Recherches Géologiques et Minières , édition juillet 2019

Les aquifères littoraux constituent des ressources en eau souterraine importantes tant pour les activités humaines (alimentation en eau potable, usages agricoles, industriels, touristiques et conchylicoles) que pour l’environnement (zones humides littorales, marais et lagunes côtières situées à l’exutoire de ces nappes).

Les aquifères côtiers, qui sont en contact avec la mer ou l’océan sont sensibles aux intrusions salines en conditions naturelles ou sous influence anthropique (ex. prélèvement par pompage). Les intrusions salines sont localisées au niveau du littoral, ainsi que long des cours d’eau au niveau de leur estuaire (abers ou rias), où des langues salées (ou rentrant salé) pénètrentdansle continent. La sensibilité est liée à des facteurs internes (type d’aquifère, propriétés physiques du milieu, hétérogénéité) et à des facteurs externes (volume d’eau prélevé en fonction du temps et de l’espace pour différents usages : alimentation en eau potable, tourisme, agriculture, industrie ; recharge (précipitation efficace) et niveau marin (Dörfliger et al., 2011)).

Les intrusions salines modifient de manièrequasi-irréversible les teneurs en éléments dissous dans l’eau douce, avec notamment l’augmentation des ions chlorures et sodium, ce qui a des conséquences directes sur l’exploitation de ces aquifères côtiers pour différents usageset sur le milieu naturel.

Avec ses 2700 km de côtetrès découpées, à la géologie complexeet sa fréquentation touristique estivale, la Bretagneapparait comme une régiona priorivulnérable au phénomène d’intrusion saline.

D’autre part, le caractère hétérogène des aquifères de socle bretons complique la compréhension du fonctionnement du système aquifère de socle à l’interface avec la mer, thématique scientifique peu investiguée.

C’est pourquoi le BRGM, la Région Bretagne et l’Agence de l’eau Loire-Bretagne ont lancé une étude intitulée «Sensibilité des aquifères côtiersbretons aux intrusions salines».

Lien externe: https://www.brgm.fr/

Contact: Flora LUCASSOU, BRGM F.Lucassou@brgm.fr

Porte documents public